ALS Vision du Réel web (2).png

Allumez les spots aux Visions du Réel

 

Ce mercredi, “Allumez les Spots” s'installe, le temps d’une émission, à la 52ème édition du festival international des Visions du Réel à Nyon. Festival de documentaires, d’envergure international, qui a pour particularité d’être l’un des rares festivals de cinéma qui a lieu actuellement, malgré la pandémie. 

 

C’est entre un savant mélange de virtuel et de physique que les Visions du Réel prennent place afin de partager leurs rares pépites à un maximum de public localement, mais aussi internationalement grâce à la solide réputation qu’ils se sont forgés.

 

Nous avons choisi 2 films dans le catalogue du festival : The Bubble et Courage. 

Présentation - Elena Kallisté

Chroniqueurs - Nadège Mancinelli - Ludovic Gossiaux - Alisson Shepherd - Eliott Smadja

Chargé de production - Eliott Smadja

Réalisation - Jonathan Gilliot

Ingénieur du son - Caroline Favre - Florian Papis

Post-production - Théo Fragnière - Jonathan Gilliot

Rédactrice en chef - Ivana Mikulic

Rédaction - Elena Kalliste - Théo Fragnière

Rédaction web - Alisson Shepherd

Photographe - Laurent Chiu

Producteur associé - Léo Michalet

Aujourd’hui, on parle politique et société. D’une part, l’équipe s’intéresse au film biélorusse Courage de Aliaksei Paluyan, dans lequel il dévoile les vies bouleversées et censurées des artistes dans un gouvernement corrompu qu’est celui du dictateur Lukashenko au siège depuis plus de 20 ans. De l’autre, nos chroniqueurs se plongent dans la réalité présentée dans le film The Bubble réalisé par Valérie Blankenbyl, dans lequel on découvre le mode de vie des retraité.e.s américain.e.s habitant dans The Villages, Floride. 

Le film-documentaire biélorusse en a touché plus d’un: nos chroniqueurs, Ludo, Nadège, Eliott et Alisson ont tous trouvé ce film poignant et déchirant, de part sa mise en scène montrant une réalité dure et cruelle, autant pour les artistes que pour les civils. Ludo s’y connaît bien, il l’a vécu. C’est grâce à ce film que les langues se dénouent, et il nous raconte ses anecdotes les plus frappantes et presque dystopiques lors de son séjour au pays. 

Courage à le mérite de montrer des protagonistes comme nous et vous, dans une société oppressant la liberté d’expression. Les œuvres sont censurées, les artistes sur une liste noire. C’est la lutte quotidienne de gens ordinaires accomplissant des actes extraordinaires pour la liberté, et c’est ce qui fait que ce film porte bien son nom. 

Restant toujours dans le thème de la société, nos chroniqueurs s’envolent pour un village au cœur de la Floride, savamment appelé The Villages. Mais voici l’affaire, le complexe, s'étendant sur 55 hectares, est entièrement conçu pour recueillir les retraité.e.s voulant terminer leurs jours heureux. The Bubble dévoile le quotidien des résidents et résidentes, et qu’est ce qui les a poussé à s’installer dans cette bulle luxueuse dans laquelle les rêves sont réalité. 

Activités, salons et multiples terrains de golf ne manquent pas, et c’est là où la question hasardeuse surgit: vaut-il la peine d’investir autant pour des personnes en fin de vie? A savoir que The Villages est un business de famille passé de génération en génération qui veut encore se développer. Les locaux, contre toute attente, ne veulent plus de ces constructions, et ce sont des débats écologiques et éthiques qui font surface. 

Que vaut alors une société qui veut trop faire contre une autre trop stricte? Les deux films d’aujourd’hui balancent nos chroniqueurs d’un extrême à un autre, mais ce n’est pas pour autant qu’ils n’en discutent pas avec légèreté et bonne humeur. 

Nous remercions chaleureusement le festival des Visions du Réel et ses organisateurs. Tout particulièrement Ursula Pfander et Emilie Bujès pour leur aide et participation.