Maxime Antoine - Poster ldtlive.png

Maxime Antoine en Solo !

On remonte le temps dans l’Entre Vous, nous en sommes en Janvier 2020 dans Mood Café. Théo Fragnière fait face à l’artiste Maxime Antoine. Retour sur cet entretien à l’époque où on pouvait encore aller dans les bars sans gestes barrières. 

Présentation - Théo Fragnière

Attachée de presse - Elena Kallisté

Rédactrice en chef - Ivana Mikulic
R
édacteur Web Gaëtan Pembele

Réalisation - Caroline Favre

Mastering - Jonathan Gilliot 

Crédit Photo -  © Maxime Antoine / Slalom Music (2019).

Producteur associé - Léo Michalet

 
 
 
 
 
 

C’est à l’occasion de la sortie de son nouvel album intitulé « Florides » que Maxime Antoine s’est présenté à Théo. Ce nouvel opus sonne comme un aboutissement pour l’artiste lausannois. Il a en effet commencé la musique à dix-huit ans avec son frère dans la cave de son grand- père qui était fromager. C’est un album pop-rock, avec beaucoup de musique en anglais, cela correspond à son style de musique. « Florides » revient sur son année 2018 très mouvementée sur le plan personnel. Maxime a dû faire face à beaucoup de changements, il a arrêté la musique pendant quatre ans, il s’est retrouvé seul, et l’écriture lui a servi d’échappatoire. C’est ainsi qu’on retrouve un chanteur apaisé avec un rapport moins important à la musique que lors de ses débuts. 

Maxime Antoine a une double casquette. La musique était une passion qu’il a partagée avec son groupe de musique, The Moondrians, créé en 2005, collectif avec lequel il a pu découvrir les tournées dans plusieurs pays d’Europe et produire trois disques. Le groupe se sépare en 2015, et Maxime s'est dès lors consacré à sa carrière solo. L’autre facette de sa vie, c'est le cinéma. Il a en effet étudié le cinéma, obtenu son master, il s’est essayé aux courts métrages, mais la musique est le domaine où il s’exprime le mieux. Travaillant actuellement dans la cinémathèque de Lausanne, il a pris du recul sur sa carrière et le simple fait de faire de la musique le rend heureux.