Stéphane Ducret site.png

En tout intimité avec Stéphane Ducret

Cette semaine dans l’Entre Vous, Théo Fragnière reçoit le peintre suisse Stéphane Ducret.
Jusqu’au 24 avril 2021, il expose 10 œuvres à la galerie Gowen Contemporary (Genève)
dans une exposition nommée “Solo Show Number 1”. C’est la première d’une série
appelée “REAL ESTATE”, dans laquelle il s’approprie des œuvres d’autres artistes, pour les
réimaginer dans une nouvelle histoire.

Présentation - Théo Fragnière

Attachée de presse - Elena Kallisté

Rédactrice en chef - Ivana Mikulic

Rédacteur Web - Solène Barmettler

Réalisation - Caroline Favre,

Ingénieur du son - Jonathan Gilliot et Florian Papis

Photographe - Laurent Chiu

Producteur associé - Léo Michalet

 
 
 
 
 

Dans cette interview, Stéphane Ducret nous parle de sa vie d’artiste, qui l’a mené de Porto à
Buenos Aires en passant par New York. Après avoir parcouru le monde où il s’est imprégné
des différentes cultures côtoyées pour former ce qu’il appelle sa propre “culture globale”,
son atelier est aujourd’hui dans son salon, chez lui, à Genève.


Il décrit comment l’art contemporain doit être lié à ce qui se passe dans le monde
d’aujourd’hui. La modernité dans l’art implique selon lui de vivre dans le moment présent. L’artiste
s’inspire de ce qui se trouve autour de lui et le retransmet avec les émotions que cela
procure en lui. Pour Stéphane, l’authenticité est la clé et “la remise en question est fondamentale
pour grandir”. Ce que le peintre crée doit faire sens pour lui, avant tout, pour pouvoir en
avoir pour le public. Et ce sens se trouve dans l’intimité qu’il accepte de montrer.


Cependant, Stéphane Ducret avoue que ce besoin de sens et d’authenticité est pour lui accompagné
d’un syndrome de l’imposteur, et la quête du “toujours mieux” l’a mené au burn-out. Il a su
se reconstruire et se recentrer sur ce qu’il est et ce qu’il aime et souhaite le transmettre aux
autres. Il nous parle de sa façon de rester dans l’instant présent au moment de la création et
de ce que sont ses sources d’inspiration. Il se confie également sur sa manière de travailler,
le processus de création et la symbolique derrière le choix du format de ses œuvres. Il
explique que le travail des artistes évolue avec le temps. Ce temps, et l’expérience, sont
nécessaires pour trouver une identité artistique.


Stéphane Ducret est une personne qui aime la couleur, la culture et l’art, il aime l’humain et
le partage. Les créations des autres l’inspirent, que ce soit dans la peinture, la musique, le
cinéma ou la sculpture. Il s’en nourrit et veut lui-même créer dans le but
d’apporter aux autres ce que ces artistes lui apportent.


Pour lui, les notions de partage et d’échange sont fondamentales pour les artistes. Ces
valeurs sont à la source de ses projets, notamment la fondation de deux galeries d’art. Et
plus récemment, la création de ART CLASSE, une structure proposant des workshops et
autres activités aux particuliers, pour les initier à la compréhension de la démarche des
artistes sous-jacente à leurs œuvres.


Pour le futur, Stéphane souhaite continuer sa série “REAL ESTATE” et pouvoir développer
sa technique et expérimenter sur d’autres formats et d’autres sujets. Il conclut sur
l’importance pour les artistes de faire vivre leur travail et se faire connaître hors de leurs
propres frontières, via des expositions dans les galeries d’art notamment.